La moitié des survivants de COVID ont de nouveaux handicaps